10 choses à savoir sur le Championnat du monde de surfboard ISA 2019

Les meilleurs longboardeurs du monde vont se retrouver à Biarritz, en France, pour le Championnat du monde de longboard ISA 2019 (WLSC) du 26 mai au 2 juin.

Voici les dix choses à savoir sur l'événement à venir:

  1. Les enregistrements

Un nombre record de 104 athlètes de 32 pays sont sur le point de s'affronter, faisant de 2019 la plus grande édition de l'événement à ce jour. Le WLSC 2018 à Wanning, en Chine, détenait le record précédent, avec 71 athlètes de 22 pays.

Justine Dupont sera en compétition pour l'équipe de France. Dupont est également président de la commission des athlètes ISA Photo: FFS / Arrieta

  1. Égalité des sexes

Soucieux de promouvoir la participation des femmes dans toutes les disciplines du surf, l’ISA a rendu chaque événement de sa série de championnats du monde égal, en offrant des places égales pour les hommes et les femmes de chaque équipe. L'ISA a vu un nombre record de femmes concourir en 2018, et l'édition 2019 a éclipsé ces chiffres, accueillant un nombre record de 46 femmes.

  1. Comment regarder en direct en ligne

Le Championnat ISA World sera diffusé en direct sur www.isasurf.org du 26 mai au 2 juin. Visitez le site Web officiel de l’événement pour obtenir les résultats, photos, vidéos et actualités relatives à la compétition.

Les fans pourront également visionner la retransmission en direct sur le Web sur la page Facebook de l’ISA, International Surfing Association.

  1. La tradition

Le spot de surf de la Côte des Basques a joué un rôle historique dans le surf européen en tant que première place du sport sur le continent en 1957. Depuis lors, le Pays basque français, avec Biarritz au centre, a joué un rôle clé dans le développement de Surf européen, organisation d’événements mondiaux et production d’athlètes de classe mondiale.

Depuis que le surf a été pratiqué pour la première fois sur la plage en 1957, la Côte des Basques est devenue une vague emblématique du longboard. Photo: FFS

Depuis que le surf a été pratiqué pour la première fois sur la plage en 1957, la Côte des Basques est devenue une vague emblématique du longboard. Photo: FFS

  1. L'événement

Longboard a été présenté pour la première fois en tant que division de médailles ISA aux Championnats du monde de surf ISA de 1988 (maintenant les Jeux mondiaux de surf ISA) à Porto Rico. La discipline s'est poursuivie dans le cadre des ISA World Surfing Games jusqu'en 2013, année où elle s'est déroulée pour la première fois de manière autonome à Huanchaco, au Pérou. En 2019, l'événement mondial se déroulera pour la troisième fois et couronnera les premiers champions du monde de longboard ISA en France depuis les Championnats du monde de surf de 1992 à Lacanau.

  1. Les champions du monde de retour

Les champions du monde masculin et féminin de l’ISA 2018 reviendront tous deux à l’événement, mais à des titres différents.

Kai Sallas, qui a remporté la médaille d’or masculine en 2018 pour le Team Hawaii, sera de retour pour concourir pour le Team USA. En raison du statut de qualification de l’événement pour les Jeux panaméricains de Lima de 2019 et les Jeux mondiaux des plages de l’ACNO de 2019, seuls les pays dotés de comités olympiques nationaux peuvent participer.

Tori Gilkerson, qui a remporté la médaille d’or féminine du Team USA en 2018, participera non pas à l’eau, mais cette fois en tant que juge, apportant son expertise de la discipline au jury international de l’ISA.

  1. Qualification panaméricaine

La WLSC 2019 jouit d’un statut spécial en tant que qualificative pour les débuts du surf dans deux épreuves du Mouvement olympique.

Pour les surfeurs des Amériques, les Jeux panaméricains de 2019 à Lima seront en jeu pour qualifier les hommes et les femmes à la finition supérieure. Ils montreront la haute performance et la grâce du longboard lors du deuxième plus grand événement multisport au monde derrière les Jeux olympiques.

En outre, le WLSC 2019 servira de qualification pour les tout premiers Jeux mondiaux de la CNO sur la plage, à San Diego, aux États-Unis. Les trois meilleures équipes recevront deux places par sexe pour leur Comité national olympique (CNO) et les quatrième et cinquième équipes gagneront une place par sexe pour leur CNO. Les hommes et les femmes finis originaires d'Afrique, d'Europe, d'Asie et d'Océanie, non qualifiés selon les critères précédents, gagneront également une place pour leur CNO. Un total de 26 places (sur un total de 32) sera attribué via le WLSC 2019.

Voir le processus de qualification Pan Am ici et le processus de qualification ANOC World Beach Games ici.

  1. Des médias sociaux

L'ISA publiera des mises à jour en direct, des photos et des vidéos du concours sur les médias sociaux. Suivez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter sans oublier d’utiliser les hashtags officiels. #ISAworlds et #ISAWLSC.

Facebook: Association internationale de surf (@ISAsurfing)
Instagram: @ISAsurfing
Gazouillement: @ISAsurfing
Youtube: @ISAsurfing

  1. L'horaire

25 mai – Conférence de presse officielle à 10 heures au Radisson Blu Hotel

26 mai – Cérémonie d'ouverture, défilé des Nations à 10h Place St Eugénie, Biarritz, cérémonie à suivre sur la Côte des Basques

27 mai – 2 juin – Compétition à la Côte des Basques

2 juin – Cérémonie de clôture après la finale de la compétition à la Côte des Basques

  1. Le soutien

Le Championnat du monde de surf longboard ISA 2019 a été organisé conjointement par l'Association internationale de surf et la Fédération française de surf (FFS).

L'ISA et les FFS souhaitent remercier les partenaires et les supporteurs de l'événement, parmi lesquels: la ville de Biarritz, le Centre national pour le développement du sport, le Comité national olympique français, la Nouvelle Aquitaine, la région Aquitaine, la Communauté d'agglomération du Pays basque Villes, Linkcity, Sojasun, Tourtel Twist, Promotion AFC, Le Carlos et Mini.

L'article 10 choses à savoir sur le Championnat mondial de surfboard ISA 2019 est apparu pour la première fois à l'International Surfing Association.