Après avoir partagé comment le surf avait personnellement changé sa vie, Ministre du tourisme du Salvador, Morena Valdez déclaré:

« Nous avons toujours eu ces vagues au Salvador, mais nous n’avions pas la vision que le président Nayib Bukele nous a montrée, un pays qui grandit et s’ouvre sur le monde.

« C’est grâce à cette idée, à toute une équipe gouvernementale et aux Salvadoriens de tout le pays qui continuent de croire en nous que nous sommes aujourd’hui sur cette scène pour célébrer un nouveau World Surfing Games historique pour nous tous, avec 63 délégations présentes et les meilleurs athlètes du monde entier se disputant une chance au rêve olympique à Paris 2024. Un rêve que le président de l’ISA, Fernando Aguerre, a rendu possible pour nous tous.

« Fernando, nos remerciements infinis d’être ici avec nous, pagayant vers cette vague que beaucoup pensaient impossible. »

Poursuivant ses sentiments, la ministre Valdez a présenté un violoniste sur scène pour présenter un hommage musical spécial à Fernando Aguerre, président de l’ISA avec une belle version de l’hymne de l’ISA « A Better World Through Surfing ».

La performance a ému le président Aguerre, qui était ému en accueillant chacune des équipes et en remerciant le président salvadorien Nayib Bukele, la ministre du Tourisme Morena Valdez et le peuple salvadorien.

« Ce monde a besoin de plus d’amour, de plus d’union, de moins de haine, de moins de guerres et de moins de violence. Ces dix prochains jours au Salvador sont un exemple et la preuve qu’un monde meilleur n’est pas seulement souhaitable, mais qu’il est possible. Cela nous montre aussi qu’ici, nous tous, les Nations Unies du surf, nous montrons au monde ce que c’est que de vivre en paix sans discrimination pour quelque raison que ce soit.

« Profitez de ces jours de vagues et d’amitiés. Quelques-uns d’entre vous repartiront avec des médailles, mais vous êtes tous champions parce que vous êtes tous ici dans le deuxième cycle olympique de l’histoire.

« Le rêve du surf olympique n’était qu’un rêve il y a des décennies, mais aujourd’hui c’est notre réalité. Pour moi, c’était un rêve impossible. Plusieurs fois. Mais moi, comme vous, j’ai continué à pagayer, et c’est comme ça que c’est devenu une réalité.

La cérémonie a suivi la première spéciale du documentaire « The Impossible Wave », qui raconte l’histoire de la longue pagaie d’Aguerre pour assurer la place du surf aux Jeux Olympiques.

La compétition débutera demain à 8h00 CST avec la première manche masculine à La Bocana et la première manche féminine à Sunzal.