L’ISA se rend à Santiago pour passer en revue les Jeux panaméricains de 2023 et approuver le lieu de surf — International Surfing Association

Santiago 2023 sera la deuxième apparition du surf aux Jeux panaméricains après les débuts du sport à Lima 2019 – et comprendra quatre disciplines principales : shortboard, longboard, surf standup (SUP) et course de SUP.

L’ISA s’attend à ce qu’un total de 88 athlètes concourent à Santiago l’année prochaine, les meilleurs hommes et femmes éligibles dans l’épreuve de shortboard pour gagner une place aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Le surf en 2024 aura lieu sur l’île de Tahiti en Polynésie française sur le récif de renommée mondiale, Teahupo’o.

La délégation de l’ISA en visite à Santiago cette semaine comprenait le directeur exécutif Robert Fasulodirecteur des opérations événementielles Harrison Robbdirecteur de course SUP Anthony Véla et directeur du sport et des relations avec les athlètes Megan Brûle. Ils ont été rejoints par le nouveau Surfing Sport Manager de Santiago 2023, Trinité-Segura. Mme Segura est originaire de Pichilemu et possède une vaste expérience dans la gestion d’événements internationaux à la pause de Punta de Lobos.

La délégation de l’ISA a également rencontré les dirigeants du comité d’organisation local de Santiago 2023, y compris le directeur des opérations sportives Gustavo San Martíndirecteur sportif Ximena Restrepo et directeur principal des opérations sportives Agberto Guimaraes. L’ISA a salué les progrès du comité d’organisation local vers l’organisation de compétitions de classe mondiale pour le deuxième plus grand événement multisports au monde après les Jeux olympiques.

Fernando Aguerre, président de l’ISAa dit:

« Pichilemu est reconnu dans le monde du surf comme l’un des meilleurs spots d’Amérique du Sud, nous sommes donc ravis que nos athlètes aient l’opportunité d’y participer aux Jeux panaméricains de 2023. Nous sommes reconnaissants aux organisateurs de Santiago 2023 et à Panam Sports d’avoir accueilli le surf dans ce nouveau lieu.