L'ISA déplace le différend SUP sur l'arbitrage CAS

<! –

->

le Association internationale de surf (ISA) a référé le différend en cours avec la Fédération Internationale de Canoë (ICF) sur la gouvernance de StandUp Paddle (SUP) au processus d'Arbitrage de la Cour d'Arbitrage pour le Sport (TAS), cherchant une résolution dans le meilleur intérêt des athlètes et du sport.

HAW_Annie_Reickert_Womens_Distance_Race_Sean_Evans

La course à distance féminine prend l'eau lors du championnat du monde SUP et paddleboard de l'ISA 2017 à Copenhague, au Danemark. Photo: ISA / Sean Evans

L'ISA et ses fédérations nationales ont investi beaucoup de temps et d'argent dans ce sport depuis 2008; organiser les Championnats du Monde ISA Stand Up Paddle annuels, développer la discipline dans de nouveaux marchés, et travailler pour l'inclusion de SUP dans une série d'événements multisports.

Le rôle de gouvernance à long terme de l'ISA a été remis en cause par l'ICF depuis fin 2016. Aucune résolution n'a été trouvée à travers des discussions directes avec l'ICF puis la Médiation CAS et conformément aux souhaits du Mouvement olympique de trouver une solution rapide à ce problème. l'ISA a formellement ouvert un processus d'arbitrage CAS.

Le 6th Juillet, les athlètes d'élite en compétition sur le circuit mondial de l'Association of Paddlesurf Professionals (APP) ont déclaré un soutien unanime à l'ISA. Le président de l'ISA, Fernando Aguerre, a appelé à une résolution complète et définitive du différend avec l'ICF à travers le processus CAS.

Le président de l'ISA, Fernando Aguerre m'a dit:

«L'ISA s'est toujours engagée à travailler dans le meilleur intérêt des athlètes, du Mouvement olympique et du sport de StandUp Paddle, et à ce titre, nous voulons résoudre ce problème continu afin que le travail important de croissance du SUP dans le monde puisse continuez comme avant depuis le premier jour de 2008.

"Puisque nous avons malheureusement échoué dans nos efforts pour trouver une solution par le biais de la médiation CAS, l'ISA a maintenant soumis les documents nécessaires à CAS pour commencer la procédure d'arbitrage. En fin de compte, les athlètes sont l'aspect le plus important de tout sport, et nous continuerons à faire tout notre possible pour servir leurs meilleurs intérêts. Nous croyons que mettre un terme au différend actuel par l'intermédiaire de la SCS est un bon moyen d'aller de l'avant et nous espérons pouvoir passer rapidement à une solution, pour le bien de la communauté StandUp Paddle.

"L'ISA, en tant qu'organisme de longue date pour StandUp Paddle, a été fier de soutenir la croissance de ce sport au cours de la dernière décennie. Le processus CAS peut maintenant clarifier la meilleure façon de poursuivre cette croissance. "

À propos de l'International Surfing Association:

L'International Surfing Association (ISA), fondée en 1964, est reconnue par le Comité International Olympique comme l'autorité gouvernante mondiale du surf. L'ISA régit et définit le Surf comme le Shortboard, le Longboard et le Bodyboard, le StandUp Paddle (SUP) et le Surf, le Bodysurf, le Wakesurf et toutes les autres activités de vagues sur tout type de vagues et sur l'eau plate. L'ISA a couronné ses premiers champions du monde masculin et féminin en 1964. Elle a couronné le premier champion du monde de grande vague en 1965; Champion du monde junior en 1980; Champions du monde du Kneeboard en 1982; Champion du monde de Longboard Surf et World Bodyboard Champions en 1988; Champions du monde de tandem surf en 2006; Champions du monde des maîtres en 2007; et World StandUp Paddle (SUP, surf et course) et Paddleboard Champions en 2012.

L'adhésion à l'ISA comprend les organismes nationaux de surf de 104 pays sur les cinq continents. Son siège social est situé à La Jolla, en Californie. Il est présidé par Fernando Aguerre (Argentine), premier président élu en 1994 à Rio de Janeiro. Les quatre vice-présidents de l'ISA sont Karín Sierralta (PER), Kirsty Coventry (ZIM), Casper Steinfath (DEN) et Barbara Kendall (NZL).