Californie, États-Unis – 30 juin 2023

Le comité exécutif de l’ISA (CE) a maintenant reçu des conseils juridiques sur le cas d’Erin Brooks ayant participé pour le Canada à des événements de l’ISA alors qu’en fait sa citoyenneté pour le Canada n’avait pas été établie.

Sur la base des conseils reçus, le CE de l’ISA a examiné plus en détail les conséquences juridiques de la participation de Mme Brooks et l’impact sur ses résultats individuels et le classement de son équipe.

La CE a conclu ce qui suit :

• Une disqualification rétroactive de tous les résultats individuels de Mme Brooks n’est pas justifiée, car aucune application analogue des règles pertinentes du règlement de l’ISA ne peut être faite dans le cas présent : Mme Brooks n’a obtenu aucun avantage indu dans une compétition donnée. .

• Étant donné qu’Équipe Canada a reçu des points de classement d’équipe et similaires en raison de la participation de Mme Brooks pour le Canada, une application des règles de disqualification est justifiée et les points pertinents initialement obtenus par Mme Brooks pour l’équipe du Canada seront donc annulés.

Sur la base de ces conclusions, et pour clarifier davantage, Mme Brooks sera autorisée à conserver toutes les médailles et tous les classements remportés en tant qu’individu lors d’événements passés de l’ISA ou de la PASA, mais tout ce qu’elle a réalisé au profit du Canada sera supprimé.

En conséquence, ses places et médailles individuelles resteront, mais ses points d’équipe seront supprimés. L’ISA est en train d’examiner l’impact de cette décision sur les résultats de l’équipe des événements où Mme Brooks a participé et publiera sous peu le classement de l’équipe mis à jour sur son site Web.

De plus, et à la suite de consultations supplémentaires avec un conseiller juridique, l’ISA EC a décidé que la place que Mme Brooks s’est qualifiée pour les Jeux panaméricains à Santiago par l’intermédiaire des Surf City El Salvador ISA World Surfing Games en vertu de sa représentation du Canada, serait réattribuée à la deuxième surfeuse la mieux classée des Amériques. Il en sera de même pour la place qu’elle a mérité pour le Canada aux Jeux mondiaux de plage de l’ACNO.

Dans ces circonstances et étant donné que cette erreur n’était pas imputable à l’athlète individuel, l’ISA estime qu’il s’agit non seulement d’une décision juridiquement appropriée et correcte, mais également d’une solution positive pour toutes les parties impliquées, tout en garantissant un résultat juste et transparent.