Blouin et Collins remportent la Coupe du monde au slopestyle Snow Rodeo à Calgary

Nouvelles

Un énorme succès Calgary Snow Rodeo a pris fin dimanche matin à Parc olympique du Canada avec un très chargé Coupe du monde FIS de snowboard slopestyle compétition, où deux vainqueurs de la Coupe du monde pour la première fois ont été couronnés Laurie Blouin a ravi les partisans canadiens avec une victoire à domicile dans la compétition féminine et Tiarn Collins de la Nouvelle-Zélande a ouvert la voie aux hommes avec une performance impressionnante.

Blouin remporte sa première victoire en Coupe du monde à domicile

Alors qu'elle a remporté l'or en slopestyle aux championnats du monde de la Sierra Nevada 2017, a décroché l'argent l'année suivante aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 et a remporté sept podiums en Coupe du monde en carrière à Calgary, Blouin, 23 ans, n'était jamais montée au sommet de la Podium de la Coupe du monde jusqu'à dimanche, quand tout s'est réuni dans des conditions presque parfaites sur le sol canadien.

En tant que meilleur qualifié, Blouin a eu l'honneur de tomber dimanche dernier et a réussi une première manche propre qui se tiendrait comme la meilleure au cours de la deuxième manche de tous les autres coureurs. Cependant, au lieu d'une croisière à travers un tour de victoire, Blouin est intervenu et l'a intensifié d'un cran, pour le plus grand plaisir des fans de Snow Rodeo.

Commençant les choses avec un frontal 180 sur une demi-cabine sur le rail descendant, Blouin a déposé un glissement des lèvres arrière lisse, et un talon arrière 50-50 360 sur le rail supérieur pour terminer les sections de rail. Puis, à travers les sauts, elle a laissé tomber un indie paralysant sur la fonction «aileron de requin», dans un melon arrière 720, puis un talon arrière parfait sur le botteur final pour faire grimper son score à 79,56 pour la première carrière.

"C'est fou," Blouin sourit de la zone finie, «Je suis vraiment ravi d’obtenir ma première victoire en Coupe du monde ici à Calgary. Je n’étais pas obligé d’augmenter mon score, mais je voulais vraiment faire le frontside 9, donc je me disais «Je pourrais aussi bien aller de l'avant.» Aujourd'hui était tellement agréable. Je veux dire, chaque fois que je laisse tomber, je pense toujours "Allez-y, amusez-vous" et j'ai eu le même état d'esprit aujourd'hui. C'est tellement agréable que nous ayons une Coupe du monde au Canada. Le dernier était au Québec et on ne l’aura plus, donc c’est bien qu’il y ait un concours international au Canada. »

La deuxième place revient à la Norvégienne Silje Norendal, qui a fait un retour en force à la Coupe du monde après s'être blessée à l'épaule lors de la Coupe du monde de Beijing Air + Style Big Air en décembre. Roulant en douceur toute la journée, ce que la première descente de Norendal manquait de tours de superproduction l'a plus que compensé dans une exécution parfaite et des atterrissages piétinés, et son score de 75,68 lui donnerait son premier podium de slopestyle depuis qu'elle a terminé deuxième aux championnats du monde d'Utah 2019 la saison dernière .

La troisième place pour les femmes était la porteuse de dossard jaune de la Coupe du monde 2019/20, Katie Ormerod, de Grande-Bretagne, pour son quatrième podium de slopestyle consécutif de la saison – et son cinquième en tout lorsque l'on prend en compte le big air. La quintessence de la cohérence cette saison, Ormerod a réussi à taper son double wildcat signature sur le coup final de sa deuxième manche pour un score de 68,71.

Ormerod a maintenant 2600 points avec une seule Coupe du monde de slopestyle à disputer cette saison, le mois prochain à Spindleruv Mlyn (CZE), bien que Blouin ait réduit l'écart à seulement 400 points, car le Canadien a maintenant 2200 points sur l'année.

i-2nHXnk4-X4 "width =" 700 "height =" 466

Collins termine une semaine épique à Calgary avec sa première victoire dans un concours majeur

Dans la compétition masculine, Tiarn Collins a finalement retrouvé le type de slopestyle qu'il montrait il y a deux ans, avant qu'un crash à l'entraînement aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 n'entraîne une épaule séparée et une longue route vers le podium de la Coupe du monde.

Le seul podium de la Coupe du monde de slopestyle de Collins avant dimanche est survenu juste avant PyeongChang à Aspen Snowmass en janvier 2018 – où il a pris le troisième rang – mais à Calgary, il a amélioré ce résultat de manière significative.

Avec le parcours exceptionnel construit par Charles Beckinsale et l'excellente météo offrant des conditions presque parfaites, le peloton masculin a poussé fort pour le podium tout au long de la journée. Cependant, rouler au bord mène souvent à des erreurs, et il y a de nombreux petits bobbles ici et là qui conduisent à des scores réduits de haut en bas de la liste de départ.

Collins, cependant, a pu supporter et piétiner la course qu'il voulait sans autant qu'un toucher de la main lors de sa deuxième remise des gaz, donnant le coup d'envoi avec un interrupteur irréel à l'arrière 270 pour tirer sur la rampe, puis un glissement de la face avant à travers les deux rails de l'installation de transfert, puis une cabine 270 sur 450 sur le rail montant pour fermer la partie supérieure.

Sur l'aileron de requin, il a lâché un interrupteur super élégant à l'arrière 900 muet, dans un arrière melon 1260, et enfin un cab à double nez 1440, se tenant à travers les serpents à l'atterrissage pour repartir propre pour un score de 80,50 et la victoire.

«Je viens de passer la meilleure journée, en longeant, en surf des neiges et je suis reparti avec la victoire», Collins, 20 ans, sourit de la zone d'arrivée, «Je voulais vraiment décrocher cette piste, c'est pour cela que je suis venu ici, et ça a payé. J'ai eu deux ans de congé de compétition de slopestyle à cause de mon épaule, mais je suis de retour sur les compétitions cette saison et c'est une bonne façon de revenir dans le coup. »

La deuxième place est revenue au Japon, le meilleur qualifié Ruki Tobita, qui semblait être sur le point de devancer Collins avec sa dernière manche de la journée, mais a échoué lorsqu'il a perdu de la vitesse avant le saut final.

Pourtant, avec une première manche qui comprenait l'une des sections ferroviaires les plus gnali de la journée et un énorme coup de pied arrière de 1260 sur le coup final, Tobita prendrait son deuxième résultat de la deuxième place de la saison, tout en se plaçant en tête du slopestyle masculin Classement de la Coupe du monde avec 1616 points. Collins, quant à lui, passe au deuxième rang avec 1340 points.

La troisième place revenait à un jeune homme qui ne faisait que son quatrième départ en Coupe du monde, alors que Liam Brearley, âgé de 16 ans, de l’équipe Next Gen du Canada a poursuivi ce qui a été une saison de percée avec son premier podium en Coupe du monde.

Brearley a récemment remporté des médailles dans les trois compétitions de slopestyle, de big air et de halfpipe aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020, et avec son score de 76,58 et une troisième place en Coupe du monde dimanche, il suggère qu'il est maintenant prêt à courir avec les gros chiens , aussi.

Avec Calgary dans le sac, la Coupe du monde FIS Snowboard Park & ​​Pipe est presque terminée pour la saison, avec seulement les finales de la Coupe du monde de slopestyle pour clore les choses en République tchèque du 20 au 21 mars.

i-mKs3wsP-X4 "width =" 700 "height =" 466

LIENS:

La source: Snowboard FIS
Photos: Rich Hagerty / Canada Snowboard


commentaires générés par